Aller au contenu principal

Actualités

Agriculture connectée, alliée du développement durable ?

Publié le 15 mars 2017 par Marie-Cécile DAMAVE

 

Le 9 mars 2017, l’association des anciens élèves AgroSup Dijon Alumni a organisé une conférence intitulée « Agriculture connectée, alliée du développement durable ? » en collaboration avec AgroSup Dijon et sous l’égide de l’Académie d’Agriculture de France.

 

Cet événement a l’été l’occasion de mettre en avant les travaux de saf agr’iDées sur ces sujets, avec les réflexions du groupe de travail « big data : quels usages pour l’agriculture d’aujourd’hui et de demain ? » et les deux conférences qui en ont résulté en 2016 sur la plateformisation et l’agriculture de précision.

 

Images de notre agr’iDay “Fermes du futur : Big data et agriculture de précision du 25/10/2016”

 

Les intervenants de cette conférence ont mis en évidence l’étendue des champs d’application de ces outils numériques explorés à Dijon, de l’amont à l’aval de la production agricole. Avec l’équipe de l’Unité Mixte de Recherche (UMR) Agroécologie, ces outils ont permis par exemple de mettre en place une plateforme de phénotypage des systèmes aérien et racinaire des grandes cultures, ou dans l’équipe agriculture de précision et agroéquipements de travailler sur la pulvérisation localisée contre les mauvaises herbes ou la détection de pathogènes ou d’adventices pour adapter les pratiques à la variabilité intra-parcellaire. Les Food Tech sont notamment traitées au sein du pôle Vitagora pour améliorer la qualité, la traçabilité, la livraison, les emballages des produits agro-alimentaires notamment. De plus, Vitagora s’est doté d’un accélérateur d’innovation pour les startups des Food Tech.

 

Au-delà du site de Dijon, la conférence du 9 mars a mis en avant l’utilisation des outils numériques en agriculture pour mieux prévoir les rendements, gérer les risques climatiques (stations météo connectées telles que celle d’Isagri – Météus) et sanitaires (programme d’épidémiosurveillance EPIPHYT), simplifier, faciliter la vie et améliorer le confort des agriculteurs. Pour les éleveurs laitiers en particulier, il est possible grâce au génotypage des animaux, à une alimentation de précision, à l’utilisation des robots de traite équipés de capteurs, et à l’utilisation de robots d’épandage de lisier, d’obtenir une production laitière de qualité et quantité plus élevées et plus stables, tout en valorisant mieux les effluents d’élevage.

 

Les technologies numériques impactent les métiers et les compétences des acteurs du monde agricoles (agriculteurs, techniciens,…) et AgroSup Dijon adapte donc ses formations, en gardant leur spécificité agronomique, avec un lien fort entre production et transformation agro-alimentaire dans les filières viti-vinicoles en particulier. Le développement des « big data » permet de mélanger les compétences dans une démarche interdisciplinaire

 

Au final, le développement de l’agriculture connectée donne naissance à un nouveau paradigme comprenant de nouvelles manières de travailler, de nouveaux champs de recherche, pour répondre à des enjeux de développement durable, avec des dimensions financières et d’investissements conséquents en matière d’innovation.

 

 

Source : saf agr'iDées